Économie, emploi

Zones d’activités

Le parc d'activités du Bois de Soeuvres

Lorsque la raffinerie ELF-Antargaz, installée depuis 1965, a fermé pour devenir un simple dépôt de carburant en 1979, des terrains se sont libérés pour de nouvelles entreprises. Le parc d’activités du Bois de Soeuvres est constitué de plusieurs zones artisanales et industrielles qui se sont créées sur plusieurs années.

Une première zone artisanale, la Motte, est apparue en 1979, suivie de celle de la Croix Rouge, en 1980. Puis ce sont deux zones industrielles, le Bouridel en 1982 et le Champ Martin en 1984, qui ont vu le jour. L’ensemble du parc d’activités représente une surface de 72 ha.
L’activité se structure autour de quatre grandes familles :
-    Le transport, la logistique et le secteur des poids lourds (Lorcy, Le Roy, Lahaye, Garages Aubrée),
-    Le commerce de gros lié à l’agroalimentaire (Coralis) et au gaz et hydrocarbures (Total France, Antargaz, Wogegal)
-    L’industrie et la métallurgie (Sofrel  Electronique, Microsteel, Lippi la cloôture, Bretagne Ateliers…)
-    La construction (TPM, Legendre…)
La plupart des entreprises sont présentes sur les zones depuis leur création. Les établissements de transport sont plutôt à l’étroit, mais la proximité des voies de communication en font une zone très attractive. De plus, les alternatives d’implantation en dehors du Bois de Soeuvres restent très limitées. Les chefs d’entreprises s’accommodent donc du peu d’espace et préfèrent louer ou acheter des terrains annexes dans le même secteur. Même les contraintes du périmètre SEVESO ne remettent pas en cause une relocalisation. Ces choix laissent présager qu’il y aura peu de mouvement  dans les années à venir.
L’arrivée du crématorium dans le parc d’activités pourrait par contre générer l’apparition de nouvelles activités à proximité.
Dans l’ensemble, ce parc d’activités, géré par la commune, est composé d’entreprises bien ancrées géographiquement et aucun renouvellement urbain n’est à prévoir avant l’horizon 2015.

Le parc d'activités de La Hallerais

Créé en 1987, ce parc d’activités, géré par la commune, présente l’avantage d’être desservi directement par la départementale 163. Sa commercialisation achevée, il ne dispose plus de terrains à bâtir, mais quelques locaux vacants sont à vendre. Les activités de service y sont fortement représentées, ainsi que le commerce et l’hôtellerie restauration. On y trouve notamment le groupe Legendre, la Sernam, Gama 29, Dekra Inspection, Saveo (dépôt Conforama) et le groupe JC Decaux.

Le parc d'activités du Val d'Orson

Dernier né, le parc d’activités du Val d’Orson, géré par la SDVO (Société de Développement du Val d’Orson) a été créé par délibération du conseil municipal du 15 octobre 2001. Desservi par la départementale 163 et proche de la rocade sud de Rennes, il bénéficie d’un environnement naturel relativement préservé. Le Val d’Orson accueille aujourd’hui des activités du secteur tertiaire, commercial et artisanal. On y trouve notamment l’hypermarché Leclerc et la société d’informatique Somaintel. Cette zone d’activités constitue actuellement une des rares offres foncières immédiatement disponible au sud-est de l’agglomération rennaise. Elle représente un secteur très attractif pour des PME-PMI.